Nutrition et soins naturels pour chiens, chats et équidés en livraison gratuite à domicile

Les 5 sens du chat

Le chat : prédateur à l’état pur

Par leurs capacités sensorielles étonnantes, les chats vivent dans un monde bien différent du nôtre. Notre vétérinaire fait le point pour vous permettre de ressentir leur quotidien et vous montrer comment leurs sens sont adaptés à leur statut de chasseur invétéré.

Le goût

Le goût du chat est très développé et il est présent 5 jours avant la naissance. Les récepteurs gustatifs sont toutefois moins nombreux que chez l’homme et le chien. Ils ne sont pas répartis de façon homogène à la surface de la langue, mais selon 2 proéminences situées au fond de la gorge, près des piliers du voile du palais. Le chat percevrait ainsi moins de subtilités gustatives que l’homme. Si c’est ce que disent les études, le problème est, que le chat n’est pas en mesure de nous faire comprendre toute la mesure de ses talents. Toujours est-il que le chat ne perçoit pas le sucré (sauf le lactose… du lait bien évidemment, fort heureusement pour l’allaitement). Il a été scientifiquement prouvé que c’est le résultat d’une évolution génétique au cours du temps. Il discrimine par contre très bien l’acide, l’amer et le salé, dans cet ordre décroissant de sensibilité. Le chat aime ainsi beaucoup les sensations acidulées en bouche. Certaines études ont montré que notre ami carnivore saurait aussi détecter le goût umami, typique des plats asiatiques chez l’homme. Le chat a enfin une préférence nette pour les protéines et certaines graisses que les fabricants savent bien retenir dans la formulation leurs croquettes ou boites.

L’odorat

Le chat a un odorat très fin, présent depuis la naissance et surtout très sélectif. Il dispose de 2 systèmes :
  • La muqueuse olfactive située dans les cavités nasales pour détecter et analyser toutes les odeurs alimentaires. Cette capacité est moins développée que chez le chien mais, si le moindre doute apparait, le chat refuse d’approcher ou de manger. C’est le point de passage obligé d’un nouvel aliment ou d’une nouvelle friandise. Autant dire que la moindre trace d’oxydation et le repas s’arrêtera là, sans avoir commencé…. En ce qui concerne les coryzas, une muqueuse olfactive détruite par un virus mettra environ 4 jours à se renouveler mais l’odorat peut mettre beaucoup plus de temps à revenir.
  • L’organe de Jacobson : cette petite glande située dans le palais permet au chat, par 2 petits orifices situés sous la babine supérieure, de détecter toutes les odeurs à connotation sexuelle ou territoriale. Vous verrez parfois ainsi votre chat ouvrir la gueule, retrousser légèrement la lèvre en tendant le cou pour faire passer de l’air puis secouer la tête à la fin : c’est que les vétérinaires appellent la réaction de Flehmen déclenchée en cas d’odeurs insolites (plantes, herbes à chat, etc…), dans les périodes de reproduction ou encore au cours les explorations de son territoire (quelle phéromone mon voisin a-t-il laissé…) .

La vue

Le chaton commence à voir entre le 8 et 12ème jours. Sa vision se perfectionne encore jusqu’à l’âge de 5 semaines. Le chat adulte a bien sûr une excellente vision crépusculaire. Il différencie les tailles et détecte surtout les mouvements. Il est capable devoir sur 180°, avec une très bonne visualisation des volumes et des reliefs. Il voie par contre assez mal en périphérie et c’est pourquoi il fixe toujours. Il est bien sûr difficile d’identifier le monde de couleurs dans lequel vivent nos amis félins, mais certaines investigations ont permis de penser que le chat est incapable de distinguer le blanc du vert ou du jaune : pour lui, c’est la même tonalité. Le rouge et le bleu sont par contre nettement différenciés. La couleur de l’aliment intervient donc probablement peu dans leurs préférences, et c’est essentiellement à nous que s’adressent les choix de couleur de croquettes !

L’ouïe

Même s’il est encore moins développé que celui du chien, c’est sans doute le sens le plus actif dans la vie quotidienne du chat : le moindre grincement, craquement, frôlement activent son intérêt, dès la deuxième semaine de vie. Une semaine avant le terme, l’orientation par l’audition est déjà possible. Le chat localise parfaitement les sources, avec une très bonne acuité et une grande étendue des ondes perçues. Cette aptitude de chasseur n’apparait par contre qu’entre le 15 et 25ème jours. L’expérience montre que le chat est capable de distinguer 2 sons simultanés, en particulier grâce des pavillons d’oreilles très mobiles et très indépendants. Les capacités auditives du chat diminuent enfin avec l’âge et la surdité n’est pas une exception chez les séniors de plus de 15 ans.

Le toucher

Les chats sont particulièrement sensibles au niveau : - Des coussinets plantaires et l’abdomen. - Des moustaches (appelées vibrisses et qui apparaissent un mois avant la naissance !) : elles leur permettent de savoir s’ils passeront dans les passages étroits. Si cela touche, c’est qu’il y a un risque !

Et si le chat avait un sixième sens

Les histoires de chats retrouvant leur domicile sont nombreuses. Il reste impossible de prouver s’ils ont une perception des champs magnétiques ou s’il existe un autre phénomène. Il est par contre clair qu’ils ont un incontestable sens de l’équilibre liés, non seulement à leur souplesse, mais aussi à leur queue qui sert de balancier et à des récepteurs de l’équilibre situés dans leur abdomen et qui leur permettent de se retourner pour toujours retomber sur leurs pattes.
Vu récemment
KATTMALT

KATTMALT

Complément alimentaire pour chats Complément alimentaire trè...
7,30 €
Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale